Mardi 22 Janvier 2019
Mise À Jour: Samedi 15 Août

Yémen : lʼONU tire la sonnette d’alarme‎

A la une 11-08-2014

- L’ONU a mis en garde contre la montée des tensions au Yémen

- L’ONU a demandé aux groupes rivaux au Yémen de mettre sur pied le ‎nouveau gouvernement pour ainsi empêcher les affrontements ‎interethniques


- Abdelmalek Motevakkel, secrétaire général du Parti de l’Union des ‎Forces populaires a été assassiné

- Les opposants à la signature de l’accord entre le gouvernement et ‎Ansarullah cherchent à porter atteinte audit accord en assassinant ‎Motevakkel

- Certains groupes, actifs au Yémen, ne souhaitent pas que la stabilité y soit ‎établie

- Les groupes liés au dictateur déchu yéménite pourraient être derrière ‎l’attentat à la vie d’Abdelmalek Motevakkel

- Ansarullah et le gouvernement de Sanaa ont réussi à atteindre une entente

- Il se peut que des pays hostiles à la réconciliation entre les Houthis et ‎Sanaa soient derrière les événements qui viennent de se produire au ‎Yémen

- Non seulement le Sud du Yémen mais en plus des parties du Centre sont ‎aussi le théâtre d’affrontements et de tensions

- Dans le Sud du Yémen, les séparatistes ont réclamé l’indépendance

- Des courants hostiles yéménites tentent de faire croire qu’Ansarullah ‎chercherait à s’infiltrer dans les piliers du gouvernement

- Les Nations unies ont tiré la sonnette d’alarme quant au déclenchement ‎des tensions interethniques au Yémen

- Pour l’ONU, la formation d’un gouvernement d’union nationale est ‎l’unique issue à la neutralisation des dangers qui menacent le Yémen
 


Dates : 2014-11-08 14:38:09 | J’aime: 0 | Visites: 339


Nom:
E-mail:
commenter:
Cliquez sur le lien à gauche pour soumettre que vous avez aimé cet article.
Utiliser les liens à gauche pour partager cet article dans certains réseaux sociaux populaires.
Votre e-mail:
e-mail de destination:
sujet: