Mercredi 23 Janvier 2019
Mise À Jour: Samedi 15 Août

Journée noire de la démocratie à Bahreïn

A la une 11-24-2014

- Les législatives bahreïnies ont commencé le samedi 22 novembre

- L’échec de cette  parodie d’élections législatives s’explique par son boycott par le peuple

- Les différentes régions de ce pays étaient le théâtre de l’incursion des forces de répression des Ale Khalifa

- Les agissements de façade du régime bahreïni, pour ce qui est de la démocratie, l’ont ridiculisé plus que par le passé

- Le régime des Ale Khalifa, d’une part, parle de démarches démocratiques, tandis que, de l’autre, il a intensifié ses actes de répression

- Les rapports parvenus faisaient part d’un climat sécuritaire tendu,  le jour du déroulement des élections législatives

- L’Association Wefaq a qualifié ces élections de jour noir de la démocratie

25 organisations internationales ont demandé de faire pression sur les Ale Khalifa pour les contraindre à un dialogue


- La réaction de la communauté mondiale à la violation des libertés politiques et civiques a été, jusqu’à présent, faible, à Bahreïn

- La non-participation aux élections-spectacle est le droit fondamental de tous les groupes d’opposition
 


Dates : 2014-11-24 14:53:56 | J’aime: 0 | Visites: 450


Nom:
E-mail:
commenter:
Cliquez sur le lien à gauche pour soumettre que vous avez aimé cet article.
Utiliser les liens à gauche pour partager cet article dans certains réseaux sociaux populaires.
Votre e-mail:
e-mail de destination:
sujet: