Histoires et Morales RSS Feeds SAHAR FRENCH SERVICE fr website Logo http://francophone.sahartv.ir/images/logo_rss.gif Imam Khomeini2014-06-01 18:03:24http://francophone.sahartv.ir/custom/430 <img alt="Histoires et Morales " title="Imam Khomeini" src="http://francophone.sahartv.ir/media/thumbnails/XXL_1769098484538b2a590708b_16520017761472138174261181722431811591980.jpg" border="0" /> <a href="http://francophone.sahartv.ir/custom/430" target="_blank"></a> <p><p> L&rsquo;Ayatollah Khomeiny (1902-1989) est une personnalit&eacute; religieuse et politique en Iran. Il fut &agrave; l&rsquo;origine de la r&eacute;volution islamique de 1979 qui renversa le chah Mohammad Reza Pahlavi. Khomeiny installa en Iran une R&eacute;publique Islamique qu&rsquo;il gouverna jusqu&rsquo;&agrave; son d&eacute;c&egrave;s au titre de &laquo; Guide supr&ecirc;me &raquo;.</p></p><br/> <hr /> Les Gens de la Caverne2013-06-22 15:58:13http://francophone.sahartv.ir/custom/210 <img alt="Histoires et Morales " title="Les Gens de la Caverne" src="http://francophone.sahartv.ir/media/thumbnails/XXL_49921357551c589a5906c4_382102-5-or-1349349279.jpg" border="0" /> <a href="http://francophone.sahartv.ir/custom/210" target="_blank"></a> <p><p style="text-align: justify;"> L&rsquo;histoire des hommes de caverne est tr&egrave;s &eacute;trange. L&#39;histoire de ces jeunes gens ou ce qu&#39;on appelle Ashab Al Kahf est tr&egrave;s captivante et nous montre la lutte continuelle entre le Monoth&eacute;isme et le polyth&eacute;isme. Les gens de la caverne &eacute;taient originaires d&#39;une ville de Syrie dont le roi et tous les habitants &eacute;taient idol&acirc;tres, eux seuls faisant exception. Le roi, Decianus, &eacute;tait l&#39;un des rois grecs &agrave; qui appartenait alors la Syrie, apr&egrave;s Alexandre le Grand, avant que ce pays &eacute;choit aux Romains.<br /> <br /> Ils &eacute;taient les seuls croyants dans toute la ville, et ils connaissaient Dieu ; ils &eacute;taient au nombre de six. Le roi, inform&eacute; de leur croyance, les fit appeler et leur dit : &laquo; Qui adorez-vous et quel est votre dieu ? &raquo;<br /> Ils confess&egrave;rent leur religion devant le roi, se tenant devant le roi, et Dieu fortifia leurs c&oelig;urs, afin qu&#39;ils n&#39;eussent pas de crainte ;ils dirent: Notre dieu est le Dieu du ciel et de la terre, et nous n&#39;en reconnaissons pas d&#39;autre que lui ; si nous disions autre chose, nous dirions un mensonge.<br /> Dieu a dit dans le Coran (sourate XVIII, verset. 14) :<br /> &laquo; Nous fortifi&acirc;mes leurs c&oelig;urs lorsque, en se tenant [devant le roi], ils dirent : Notre dieu est le Dieu du ciel et de la terre, &raquo; ...<br /> Selon la croyance musulmane, il n&#39;y avait &agrave; cette &eacute;poque aucun proph&egrave;te sur terre et &agrave; fortiori en Syrie ; ces &eacute;v&egrave;nements datant d&#39;avant l&#39;apparition d&#39;&Icirc;s&acirc;, de Jean le Baptiste et de Zacharie. Les jeunes gens &eacute;taient parvenus &agrave; la connaissance de Dieu par leur seule intelligence. Tous les six &eacute;taient de haute naissance et le roi ne pouvait pas les mettre &agrave; mort l&eacute;g&egrave;rement. Ce dernier avait un cadhi dont le fils professait &eacute;galement la vraie foi et qui n&#39;offrait pas le faire publiquement, &agrave; cause du roi. Le roi dit &agrave; ce cadhi : &laquo; Que te semble, comment faut-il agir avec eux ? &raquo; Le cadhi r&eacute;pondit : &laquo; Ils sont tous de bonne famille, il ne faut pas les tuer l&eacute;g&egrave;rement. Donne-leur le temps de cette nuit, afin qu&#39;ils r&eacute;fl&eacute;chissent et reviennent peut-&ecirc;tre &agrave; la raison. &raquo; Le roi leur accorda ce temps, et ils se retir&egrave;rent.<br /> <br /> C&#39;&eacute;taient des jeunes gens qui croyaient en Dieu, sans que personne les e&ucirc;t appel&eacute;s &agrave; Dieu. Dieu ajoute encore dans le Coran (sourate XVIII, verset. 12) :<br /> &laquo; Nous les avons dirig&eacute;s dans la droite voie, afin qu&#39;ils nous reconnaissent. &raquo;<br /> Selon les commentateurs, l&#39;expression &laquo; jeunes gens &raquo; n&#39;est employ&eacute;e que deux fois dans le Coran, relativement &agrave; des croyants : une fois pour les compagnons de la caverne, l&#39;autre pour Ibrahim, dont il est dit : &laquo; Nous avons entendu un jeune homme nomm&eacute; Abraham &raquo; (sourate XXI, verset 60). Quant aux infid&egrave;les, on lit dans l&#39;histoire de Joseph : &laquo; Deux jeunes gens entr&egrave;rent dans la prison. &raquo; (sourate. XII, verset 36), et &laquo; Il dit &agrave; ses jeunes gens : mettez leur argent parmi leurs bagages &raquo; (sourate XII, verset 62)<br /> <br /> Quand la nuit fut venue, craignant que le roi ne les fit tuer, ils quitt&egrave;rent tous les six la ville la m&ecirc;me nuit. Maximilianos (le premier d&#39;entre eux et celui qui avait pris la parole devant le roi), Malchos, Yamblichos, Martinianos, Dionysios et Johannes se rendirent donc vers une montagne proche de la ville, Nihlos o&ugrave; ils rencontr&egrave;rent un p&acirc;tre nomm&eacute; Antoninos. Ils lui dirent : &ldquo; Y a-t-il dans cette montagne un endroit o&ugrave; nous puissions nous cacher pour quelques jours ? &rdquo;, et la p&acirc;tre leur demanda : &ldquo; Qui &ecirc;tes-vous ? &rdquo;. Ils r&eacute;pondirent : &ldquo; Nous professons une autre religion que le roi et les habitants de cette ville ; nous adorons un dieu diff&eacute;rent de leurs idoles, et nous nous sommes enfuis d&#39;aupr&egrave;s du roi, craignant pour notre vie ; nous cherchons un endroit pour nous cacher. &rdquo;. Le p&acirc;tre alors les interrogea : &ldquo; Quel est votre dieu et quelle est votre religion ? &rdquo;. Ils lui expos&egrave;rent leur croyance et il y adh&eacute;ra, voulant finalement les accompagner, ce &agrave; quoi ils consentirent. Ensuite le p&acirc;tre dit : &ldquo; Il y a dans cette montagne une grande crevasse et une &eacute;norme caverne, ayant une entr&eacute;e tr&egrave;s-&eacute;troite; nous autres p&acirc;tres, quand dans la nuit il fait froid, ou qu&#39;il fait du vent, et qu&#39;il tombe de la pluie, et que nous craignons pour les moutons, nous les faisons entrer dans cette caverne. &rdquo; Le berger confia ses moutons &agrave; ses camarades et alla avec eux. Son chien le suivit, mais les autres, voyant cela : &ldquo; Renvoie ce chien; car, quand il aura faim, il fera du bruit et d&eacute;noncera aux hommes notre pr&eacute;sence. &rdquo; Mais, quelque peine que le p&acirc;tre se donn&acirc;t pour chasser le chien, en le frappant, l&#39;animal ne s&#39;en allait pas. Quand ils l&#39;eurent longtemps frapp&eacute;, Dieu lui donna la parole, et il leur dit distinctement : &ldquo; Pourquoi me frappez-vous ? Moi aussi, je crois au m&ecirc;me dieu auquel vous croyez. &rdquo; Ce fut l&agrave; pour eux un signe et un miracle de la part de Dieu. Ensuite ils se mirent en route et entr&egrave;rent dans la caverne. Le Coran dit qu&#39;ils &ldquo; se trouv&egrave;rent dans un endroit vaste de la caverne. &rdquo; (sourate XVIII, verset 17). Ensuite tous se couch&egrave;rent, le chien &agrave; l&#39;entr&eacute;e, les pattes de devant &eacute;tendues (cf sourate XVIII, verset 17).<br /> <br /> Dieu les plongea dans le sommeil et enleva leurs &acirc;mes ainsi que celle du chien. Le lendemain, le roi les fit chercher, mais on ne les trouva point et on l&#39;informa qu&#39;ils avaient quitt&eacute; la ville. Le roi envoya alors des hommes &agrave; leur poursuite. On les rechercha pendant un mois, sans les trouver, alors on cessa les recherches. Dieu envoyait chaque semaine un ange, afin qu&#39;il les retourn&acirc;t d&#39;un c&ocirc;t&eacute; sur l&#39;autre pour &eacute;viter que leur chair ne pourrisse au contact de la terre, et pour que leurs corps ne se d&eacute;composent pas. Quand le soleil se levait, il &eacute;tait &agrave; leur droite, et il se couchait &agrave; gauche de la caverne, comme il est dit dans le Coran : &ldquo; Tu aurais vu le soleil, quand il se levait, passer &agrave; droite de leur caverne, et quand il se couchait, d&eacute;cliner &agrave; leur gauche. &rdquo; (sourate XVIII, verset 17). Les commentateurs expliquent ce verset de la mani&egrave;re suivante : cette montagne &eacute;tait orient&eacute;e vers le sud (&agrave; gauche de l&#39;occident), et l&#39;entr&eacute;e de la caverne tourn&eacute;e du c&ocirc;t&eacute; du nord. Dans cette situation, le soleil, qui se l&egrave;ve &agrave; l&#39;orient, se trouve &ecirc;tre &agrave; la droite de la caverne, et &agrave; sa gauche quand il se couche. Le vent du nord y soufflait et emp&ecirc;chait l&#39;odeur cadav&eacute;rique de se d&eacute;velopper. Ils rest&egrave;rent donc dans cette caverne trois cent neuf ans. Pendant ce temps, le roi Decianus &eacute;tait mort et d&#39;autres rois grecs lui avaient succ&eacute;d&eacute; dans le gouvernement de la Syrie, puis le gouvernement &eacute;tait pass&eacute; entre les mains des Romains.<br /> <br /> Sous le premier des rois romains qui gouvernaient en Syrie, apparut &Icirc;s&acirc;, qui avertit les enfants d&#39;Isra&euml;l de l&#39;&eacute;v&eacute;nement des gens de la caverne. Il leur annon&ccedil;a qu&#39;ils ressusciteraient, que&bull;les hommes les verraient et qu&#39;ils mourraient de nouveau, afin que les hommes qui niaient la r&eacute;surrection des morts, en voyant cela, fussent convaincus que Dieu tient ses engagements et que la r&eacute;surrection est une v&eacute;rit&eacute;. Il est fait mention de leur histoire dans l&#39;&Eacute;vangile selon Tabari, et dans le Coran o&ugrave; il est dit : &laquo; C&#39;est pour cette raison que nous les avons inform&eacute;s de leur histoire, afin qu&#39;ils reconnaissent que les engagements de Dieu sont vrais et qu&#39;il n&#39;y ait pas de doute sur la r&eacute;surrection. &raquo; (sourate XVIII, verset 21). Apr&egrave;s trois cent neuf ans, tous les habitants de la Syrie et du pays de Roum croyaient en J&eacute;sus et connaissaient cette aventure, mais ne savaient pas dans quel pays ils se trouvaient. Quand les trois cent neuf ans furent &eacute;coul&eacute;s et que Dieu voulut les ressusciter, Maximilianos revint &agrave; la vie, vers le temps du Nam&acirc;z (faire la pri&egrave;re), avant que le soleil d&eacute;clin&acirc;t. Il appela les autres, et tous revinrent &agrave; la vie, de m&ecirc;me que le chien ; et ils se lev&egrave;rent, comme on se l&egrave;ve du sommeil. Ils s&#39;interrog&egrave;rent sur la dur&eacute;e de leur sommeil (cf. sourate XVIII, verset 18), s&#39;imaginant &ecirc;tre entr&eacute;s dans la caverne la veille au cr&eacute;puscule et s&#39;&ecirc;tre r&eacute;veill&eacute;s le lendemain au milieu de la journ&eacute;e. Puis ils dirent: &laquo; Votre Seigneur sait mieux que personne combien de temps vous &ecirc;tes rest&eacute;s. &raquo;. Ils avaient de l&#39;argent du temps de Decianus, et qui &eacute;tait plus grand que celui qui &eacute;tait en usage dans cette ville ce jour-l&agrave;. Ils dirent: &laquo; Envoyez l&#39;un d&#39;entre vous avec votre argent que voil&agrave; &agrave; la ville, qu&#39;il cherche celui qui aura les meilleures provisions et qu&#39;il vous en apporte pour votre nourriture ... Mais qu&#39;il ne fasse pas connaitre ce qui vous concerne. &raquo;</p></p><br/> <hr />