Mardi 23 Janvier 2018
Mise À Jour: Samedi 15 Août
Taille de la police:  

Présidentielle au Nigéria

Le Nigeria élisait, samedi, son prochain président, au cours du scrutin le ‎plus serré de l'histoire du pays le plus peuplé d'Afrique, un pays marqué ‎par les violences extrémistes, la chute des cours du pétrole et la ‎corruption endémique. ‎

Du hub pétrolier de Port Harcourt, en plein Sud chrétien, à Kano, la ‎deuxième plus grande ville musulmane du continent, en passant par la ‎mégalopole de Lagos, 68,8 millions d'électeurs - sur 173 millions ‎d'habitants - étaient appelés aux urnes, pour des élections présidentielle ‎et législatives.‎
Le Président sortant, Goodluck Jonathan, candidat à sa réélection, a voté, ‎dans sa ville natale d'Utuoke, dans l'Etat de Bayelsa, (Sud). Malgré un ‎bilan difficile à défendre, il a demandé à ses concitoyens de lui accorder ‎un second mandat, pour mener à bien ses projets en cours.‎
Son principal opposant, l'ancien général Muhammadu Buhari, doit ‎déposer son bulletin dans l'urne de son fief de Daura, dans l'Etat de ‎Katsina, où des balais de paille, le symbole de changement du Congrès ‎Progressiste, (APC, opposition), ornaient les rues. Celui qui a gouverné le ‎Nigeria d'une main de fer, à la tête d'une junte militaire, au milieu des ‎années 80, promet de combattre la corruption et l'insécurité avec ‎poigne, mais en "démocrate converti".‎
Une myriade d'observateurs internationaux a été déployée, dans le pays, ‎pour s'assurer du bon déroulement du scrutin.‎
Le Parti démocratique populaire, (PDP), au pouvoir, depuis la fin des ‎dictatures militaires et le retour de la démocratie, au Nigeria, en 1999, ‎pourrait être délogé, cette fois-ci, face à une opposition plus forte et plus ‎unie que jamais.‎
Si le Nigeria est devenu la première puissance économique d'Afrique, ‎pendant le mandat de M. Jonathan, la chute des cours mondiaux du ‎pétrole a frappé de plein fouet le premier producteur du continent.‎
 


J'aime - 
Commenter - 
Partage - 
E-mail - 
Enregistrer au PDF - 
imprimer
Dates : 2015-03-31 14:26:35 | Catégorie: Politique | Visites: 327 | J’aime: 0