Lundi 11 Décembre 2017
Mise À Jour: Samedi 15 Août
Taille de la police:  

Zarif en Inde

IRIB- Le chef de la diplomatie iranienne plaide pour la concentration des négociations irano-indiennes sur les priorités qui seront plus pratiques et plus concrètes. Le ministre iranien des Affaires étrangères l’a rappelé vendredi à la Nouvelle Delhi, lors de sa rencontre avec le Premier ministre indien, souhaitant que les deux pays oeuvrent, vu la nouvelle donne, pour donner de l’essor aux relations bilatérales.
Au palais du Premier ministre indien, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad-Javad Zarif a affirmé l’existence des potentialités appropriées qui permettent à l’Inde de rejoindre l’accord de transit tripartite, profiter des intérêts du corridor nord-sud et de collaborer dans les projets ferroviaires et routiers sans compter l’occasion aux banques indiennes d’avoir une présence active sur les marchés de monnaie des deux pays. Pour sa part, le Premier ministre indien, Narendra Modi a souhaité l’approfondissement des coopérations irano-indiennes dans les domaines économique et politique, faisant part de la disponibilité de la Nouvelle Delhi a collaborer aux projets économiques entre autres le projet de développement du port de Tchabahar, projet qui constitue l’un des importants projets communs irano-indiens via lequel, l’Inde souhaite accéder aux marchés afghans et faciliter, via les routes de communication de l’Iran, ses relations commerciales avec l’Asie centrale et le Caucase. Il est vrai que l’Inde et l’Iran entretiennent depuis des lustres, de profondes relations, vu leurs affinités culturelles, langagières et civilisationnelles. L’Iran s’était toujours dit prêt à assurer à l’Inde l’énergie dont elle a besoin, via le gazoduc de paix qui travers le territoire pakistanais. L’Inde a, toutefois, refusé de collaborer à ce projet, ayant été amadouée par les politiques et promesses mensongères des Etats-Unis au sujet de ses programmes nucléaires. Or, après la conclusion des négociations nucléaires qui s’est traduite par le renforcement de plus en plus du statut de l’Iran sur la scène internationale que régionale, les pays de la région ont décidé, l’un après l’autre, de relancer les relations avec l’Iran. En Inde, nombreux sont les partis politiques et économiques qui estiment qu’étant donné les réalités actuelles de la région, il vaut mieux à la Nouvelle Delhi de s’éloigner des politiques occidentales et d’opter pour de nouvelles politiques envers la grande puissance de la région qu’est l’Iran, ce qui aidera, en fait, à la solution des problèmes économiques et régionaux de ce pays. N’oublions pas en passant le fait que les visites à Islamabad et à la Nouvelle Delhi du ministre iranien des Affaires étrangères qui se traduisent par la promotion des relations avec ces deux pays, peuvent également contribuer au règlement des différends indo-pakistanais et ainsi à l’instauration d'une paix durable dans la région.

J'aime - 
Commenter - 
Partage - 
E-mail - 
Enregistrer au PDF - 
imprimer
Dates : 2015-08-14 22:24:39 | Catégorie: Article∕commentaire | Visites: 396 | J’aime: 0

can't open file