Vendredi 20 Octobre 2017
Mise À Jour: Samedi 15 Août
Taille de la police:  

Le régime sioniste et ses revenus astronomiques du trafic d’armes

IRIB- Les actes inhumains d'Israël ne se résument pas en ses crimes de guerre car ce régime n’hésite pas à fouler aux pieds les règles internationales sur l’interdiction de la vente d’armements aux régimes et aux miliciens répressifs et criminels. Selon les chiffres, Israël se trouve en tête de la liste des régimes qui envoient des armements aux zones en conflit et aux pays en proie à une guerre civile. Le régime sioniste vend généralement ses armes aux organisations criminelles qui les emploient pour la répression des civils. Israël compte parmi les plus grands initiateurs de crimes de guerre et de crimes contre humanité. Le régime sioniste envoie des armements en République d'Azerbaïdjan, au Sud-Soudan et au Rwanda et donne des formations militaires aux militaires de la Garde présidentielle au Cameron, au Togo et en Guinée Equatoriale, ayant des régimes apartheid et non-démocratiques à leur tête. Israël donne aussi des leçons de massacre, de répression et de pillage aux régimes dictatoriaux. Certaines grandes compagnies israéliennes dont Rafael s’occupent des activités toutes particulières dans ce domaine. Plus de 100 compagnies et 300 instituts du régime sioniste sont impliqués dans aide et assistance aux régimes despotiques qui veulent étouffer la voix de protestation de leur peuple. Ce soutien porte de grands intérêts à ces compagnies qui sont travaillent toutes sous la supervision du ministère de la Sécurité d’Israël.
Le régime sioniste, qui s’abstenait durant de longues années, de révéler des informations sur l’exportation de ses produits militaires, a été récemment contraint, par un magistrat, de s’exprimer sur les réalités.
Il n’est donc plus caché à personne que le ministère de la Sécurité du régime sioniste reconnaît 360 sources, 150 compagnies et cinq pays impliqués dans l’exportation d’armes. Les industries militaires du régime sioniste exploitent les évolutions en cours en Palestine, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza afin d’accroître son trafic d’armes destinées aux régimes despotiques et aux groupes criminels et séparatistes. A présent, 130 pays, dont le nom n’a jamais été annoncé, sont les destinations d’armements israéliens. Selon les chiffres, les exportations en armements du régime sioniste a dépassé les trois milliards de dollars en 2008 pour atteindre les huit milliards de dollars en 2015.


J'aime - 
Commenter - 
Partage - 
E-mail - 
Enregistrer au PDF - 
imprimer
Dates : 2015-08-01 13:57:16 | Catégorie: Article∕commentaire | Visites: 991 | J’aime: 0

can't open file