Vendredi 20 Octobre 2017
Mise À Jour: Samedi 15 Août
Taille de la police:  

L'assassinat des savants atomistes iraniens : les déclarations de Moshe Yaalon, de la menace à l'aveu....

IRIB- Il s'agit peut être de la plus manifeste position, déclarée (!) du régime sioniste, mettant au grand jour son implication dans l'assassinat des savants atomistes iraniens... Lors d'une interview avec le quotidien allemand, "Der Spiegel", le ministre de la guerre d'Israël a insisté sur le fait qu'Israël n'est pas responsable de la vie des savants atomistes de l'Iran. Il l'a en effet dit, répondant au journaliste de Der Spiegel qui voulait savoir s'il y aura davantage d'assassinants des savants atomistes iraniens. Ces menaces voilées, à l’encontre des spécialistes iraniens du nucléaire, confirment, d’une part, le rôle des Sionistes, dans la liquidation des savants nucléaires iraniens, et, de l’autre, visent à saboter le vote du Congrès américain, pour l’accord nucléaire. Réagissant à ces propos, la presse israélienne les a qualifiés de menace voilée d’Israël contre des scientifiques iraniens. «D’une façon ou d’une autre, les ambitions nucléaires iraniennes doivent être stoppées. Nous aurons recours à toute option, notamment, militaire, pour les stopper. Nous préférons que ce soit fait par des accords ou des sanctions. Mais, au final, Israël ne peut pas tolérer un Iran nucléaire, et il doit être en mesure de se défendre», a déclaré le ministre israélien de la guerre, dans cet entretien.
Or, la RII avait déjà annoncé l'implication du régime sioniste dans l'assassinat des savants iraniens. L'auteur de l'assassinat du martyr Ali Mohammadi, un des savants atomistes iraniens a avoué, peu après son arrestation, qu'ayant été dupé par le régime sioniste, il a été formé par les Israéliens pour mener cet attentat terroriste. L'assassinat des savants atomistes de l'Iran a eu lieu en pleine tension entre l'Occident et l'Iran sur le dossier nucléaire iranien, sans qu'il puisse, pour autant, empêcher l'Iran à poursuivre ses activités nucléaires civiles, coûtant par contre cher à l'Iran car il a perdu ses capitaux scientiques. En tout état de cause, cet aveu implicite constitue, en fait, une menace manifeste de la part de cette entité dont la nature se repose sur le terrorisme. A ne pas oublier, d'ailleurs, que ces déclarations interviennent, alors qu’au cours des dernières semaines, les hautes autorités israéliennes, dont et notamment, la personne de Benyamin Netanyahu, le Premier ministre, ont multiplié les positions contre le Plan global d'action commune nucléaire, signé entre l’Iran et les 6, et tentent de convaincre les Congressistes américains de ne pas approuver l’accord. Or, les déclarations du ministre de la guerre de ce régime peuvent être bien considérées comme un nouveau feu vert à d'autres activités terroristes contre l'Iran.
J'aime - 
Commenter - 
Partage - 
E-mail - 
Enregistrer au PDF - 
imprimer
Dates : 2015-08-09 10:15:29 | Catégorie: Article∕commentaire | Visites: 179 | J’aime: 0

can't open file