Mercredi 18 Octobre 2017
Mise À Jour: Samedi 15 Août
Taille de la police:  

La diplomatie iranienne rejette les allégations de Manama

IRIB- «L’Iran ne joue aucun rôle, dans les évolutions, qui se produisent, à Bahreïn», a martelé la porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères. Jeudi soir, la Porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Marzieh Afkham, a rejeté les allégations obsolètes du ministère bahreïni de l’Intérieur, selon lesquelles l’Iran s’ingèrerait, dans les évolutions intérieures de cette petite monarchie du golfe Persique. «Les sources d’exportation du terrorisme et de la violence sont tellement connues de tout le monde que personne ne se laisse duper par de telles allégations», a déclaré Marzieh Afkham, avant d’ajouter : «Dans la conjoncture où les Etats et les pays de la région se félicitent de la signature d’un accord entre l’Iran et l’Occident, le ministère bahreïni de l’Intérieur tente, maladroitement, de marcher à contre-courant du mouvement diplomatique constructif, qui existe, actuellement, dans la région. Le gouvernement de Bahreïn ferait mieux de profiter de l’ambiance qui règne entre les nations et les gouvernements de la région, afin de régler sa crise intérieure».
Le ministère bahreïni de l’Intérieur a prétendu, jeudi, dans un communiqué, avoir arrêté cinq suspects liés à l’Iran, prétendument, impliqués, dans l’explosion, qui a secoué, le 28 juillet, la localité de Sitra. Ces allégations du ministère bahreïni s’inscrivent, dans le cadre du projet d'iranophobie, qu’il poursuit, depuis des années, dans la région.

J'aime - 
Commenter - 
Partage - 
E-mail - 
Enregistrer au PDF - 
imprimer
Dates : 2015-08-14 07:28:28 | Catégorie: Iran | Visites: 295 | J’aime: 0

can't open file