Vendredi 20 Octobre 2017
Mise À Jour: Samedi 15 Août
Taille de la police:  

Berlin redouble ses ventes d’armes aux régimes despotiques du monde arabe

IRIB- Les médias allemands et européens critiquent Berlin pour avoir redoublé ses exportations d'armes et d’équipements militaires vers les pays arabes gouvernés par des régimes dictatoriaux. Le quotidien autrichien « Courrier » a publié mardi un article intitulé « Le commerce macabre de l’Allemagne », consacré à l’augmentation de l’exportation d’armements allemands.
« En 2015, les industriels militaires allemandes ont battu le record d’exportations, car Berlin leur a autorisé de vendre des armes et des équipements militaires aux pays arabes du sud du golfe Persique », peut-on lire dans cet article.
Dans une autre partie de cet article, l’auteur rappelle que l'Allemagne est le quatrième grand exportateur d’armes et d’équipements militaires dans le monde, derrière les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Mais il paraît qu'en 2015, l'Allemagne pourra même espérer d’améliorer sa place sur cette liste.
La politique officielle de Berlin consiste à limiter les exportations d’armements, mais cette année Berlin a déjà autorisé la vente d’armements jusqu’à 3.3 milliards d’euros, chiffre qui est égale à l’ensemble des ventes d’armements de l'Allemagne en 2014.
Si on y ajoute la vente d’armements aux pays membres de l'OTAN, ce chiffre s’élèvera en 2015 à près de 6.35 milliards d’euros.
Le quotidien autrichien « Courrier » ajoute : « La question n’est pas seulement celle de l’augmentation des exportations allemandes d’armements et d’équipements militaires, mais aussi celle des pays qui les achètent. Plus de la moitié de ces armements sont exportées vers les pays qui ne sont membres ni de l’Union européenne ni de l'OTAN, et ne sont pas les alliés de l’Allemagne. »
Ainsi, l’exportation d’armements allemands vers les pays instables du monde arabe et de l'Afrique du nord a doublé en 2015 par rapport à l’année précédente, pour se chiffrer à 587 millions d’euros. Les monarchies pétrolières du sud du golfe Persique dont le Qatar et l'Arabie saoudite se montrent très enthousiastes pour les armements allemands.
Après la Grande-Bretagne et Israël, l'Arabie saoudite est le troisième grand client des armements fabriqués en Allemagne. Or, les militants des droits de l'Homme mettent en doute les contrats d’armements avec Riyad, évoquant la complicité des Saoudiens dans la répression des mouvements démocratiques dans les pays voisins dont Bahreïn et le Yémen. En tout état de cause, Berlin rejette ces accusations et annonce qu'il n’autorisera pas la vente de chars d'assaut à l’armée saoudienne. Le gouvernement allemand prétend que tous les armements vendus aux pays arabes sont des armes défensives.
J'aime - 
Commenter - 
Partage - 
E-mail - 
Enregistrer au PDF - 
imprimer
Dates : 2015-08-13 09:55:55 | Catégorie: Article∕commentaire | Visites: 379 | J’aime: 0

can't open file