Lundi 15 Octobre 2018
Mise À Jour: Samedi 15 Août
Taille de la police:  

De Mistura à Téhéran pour régler la crise syrienne

« Le soutien au terrorisme est à l'origine de la pérennisation de la crise et de l'extrémisme au Moyen-Orient », le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif l'a indiqué, mardi, lors d'une rencontre avec l'émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU, Staffan de Mistura, en visite à Téhéran, pour trouver des issues politiques à la crise syrienne. Affirmant le rôle et l'importance de la RII dans la région, l'émissaire onusien a déclaré que l'ONU cherche, avec sa nouvelle approche, une solution pacifique et démocratique à la crise en Syrie et que le rôle de la RII sera constructif dans cette affaire. Il est vrai qu'en tant qu'acteur important de la région, l'Iran a toujours œuvré pour le règlement de l'affaire syrienne. La tenue des réunions syro-syriennes à Téhéran et la proposition d'un plan en 4 articles pour la solution de la crise syrienne sont parmi les mesures présentées par la RII dans le sens de l'établissement de la sécurité dans la région stratégique du Moyen-Orient. Le plan en 4 articles proposé par l'Iran envisage les revendications du peuple syrien et non pas des interventions étrangères, tenant compte de la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie ainsi que l'indépendance et la liberté d'expression du peuple, qui doit être respectée pour arriver à un mécanisme démocratique. Pour Téhéran, toutes les démarches, qui ont été entreprises, en faisant fi de l'indépendance et de la vox populi, étaient non démocratiques voire contraires aux règles internationales et n'ont aucunement aidé au règlement de la crise syrienne, entraînant par contre le déploiement de plus en plus des terroristes sur ce territoire. Les Occidentaux et les ennemis arabes de la Syrie ne cessent de prétendre que la poursuite du gouvernement de Bachar Assad a causé la présence des terroristes, ce qui n'est que de pur mensonge car c'est en effet la politique à deux vitesses de certains pays occidentaux dont les Etats-Unis, qui soutiennent le terrorisme ainsi que l'appui de l'Arabie, de la Turquie et du Qatar, sans compter le rôle du régime sioniste dans l'entraînement des terroristes, qui ont transformé la Syrie en le foyer des criminels de plus de 80 pays, qui n'hésitent pas de massacrer les populations. Mais Bachar Assad, soutenu par le peuple syrien, s’est engagé dans une vraie lutte contre un terrorisme que l’Occident divise en « bon » et « mauvais» terroriste.


J'aime - 
Commenter - 
Partage - 
E-mail - 
Enregistrer au PDF - 
imprimer
Dates : 2015-07-26 18:07:58 | Catégorie: Politique | Visites: 460 | J’aime: 0